La rencontre

Nous attendons 30 minutes entre les murs de la chambre. Le téléphone sonne. Bao est arrivée. Quelque part à Jinan. Mais il est tard et personne n'a encore mangé. 14H. 14H30. Impossible de faire quoique ce soit. J'entends mon sang qui circule et mon cœur résonne. Je me distrais un temps avec photoshop, j'allume la télé. 14h30. Je n'arrive plus à faire semblant d'attendre. Je guette à la fenêtre. L'entrée de l'hôtel est trop loin. Le son du poste cache les bruits du couloir. Je l'éteins. Je finis par m'allonger sur le lit. 15h. Je me lève, je poste un petit message sur l'ordi. Et le téléphone sonne. Elle arrive. J'entrouvre la porte de la chambre mais mes jambes ne me portent plus. Je m'assois sur le lit.

Elle entre. Je ne la vois pas, emmitouflée dans trop d'habits. Elle est dans les bras d'une jeune femme qui lui parle en chinois. J'aperçois maintenant des perles de sueur sur son nez. Ses yeux sont inexpressifs. Je n'ose la toucher, de peur de lui faire peur. Sa main dépasse de l'amas de tissus. Je l'effleure. Elle m'observe en silence, toujours impassible.

La nounou se décide enfin à enlever son bonnet et je découvre son front. Puis elle la pose sur ses jambes et je la vois debout. Elle tient un bracelet élastique, de fleurs artificielles roses.

François, notre guide, suggère de lui donner un jouet. Je prends alors conscience de l'existence d'autres personnes dans la pièce. Je réalise que Philippe est tout près, que François filme, qu'il y a une autre dame quelque part. Je tends maman panda, elle l'attrape. Elle serre la peluche contre elle. Elle tord toujours son bracelet. Je le prends doucement et je l'enfile à la patte de maman panda. Bao me regarde. Elle regarde la patte. L'épaisseur qui nous sépare se fait moins dense. Et ma peur s'évanouit.

Commentaires

1. Le jeudi 23 juillet 2009, 10:34 par MarieBambelle

Bon ben voilà, maintenant je pleure !!

2. Le mardi 22 février 2011, 10:39 par bnt

C'est aussi émouvant qu'une naissance ! Merci.