Hui Fu - Pingdu

Nous quittons la ville-vitrine, Qingdao, et nous nous enfonçons en taxi dans les profondeurs de la campagne chinoise. L'autoroute n'a pas deux mois. La terre est encore fraichement retournée, de part et d'autre des nombreuses voies quasi désertes. Les aires de repos ne sont pas encore accessibles, en cours de construction. Après une banlieue gigantesque où pousse "idéal city", mélange de gratte-ciel champignons, plus ou moins achevés et de grues, nous traversons des hectares de serres, de champs, de bois soigneusement alignés... Pas un mètre carré n'échappe aux cultures.


Pingdu. Nous prenons la sortie. François et le chauffeur sortent l'adresse et interrogent à maintes reprises des habitants. Changements de direction... demi-tour... Nous errons dans un no man's land d'un autre temps. Nous finissons par sortir de la route principale. Petit chemin de terre tout juste goudronné. A droite, les champs. A gauche, un village paysan, maisons très simples, très pauvres, quadrillage rigoureux de ruelles de terre battue encombrées de boue, de débris de maïs et autres gravas. Nous croisons quelques habitants qui nous dévisagent sans retenue. François continue son enquête et il nous conduit devant un tas de paille.

Mes yeux se remplissent de larmes, ils débordent... Je serre ma fille dans mes bras.

Les témoignages concordent, tout le monde s'en souvient. En octobre 2006, on a trouvé ici un bébé, sur la paille. La petite fille avait la bouche abimée. Elle avait avec elle un carton d'habits. Les policiers sont venus, ont interrogé les gens. Mais personne ne connaissait ses parents. ET puis ils sont partis avec l'enfant.

Nous emportons toutes les images possibles de ce lieu que Bao n'a pas vraiment connu mais qui est le début de son histoire vers nous.




le tas de paille

Commentaires

1. Le jeudi 11 décembre 2008, 13:00 par céline

et voilà une nouvelle fois je ne vois plus rien ... c'est chouette d'avoir une belle-soeur qui écrit aussi bien, qui trouve les mots aussi juste pour raconter et faire partager cette rencontre. Merci
céline

2. Le jeudi 11 décembre 2008, 14:31 par Phiip

Tu vas voir, demain, c'est Bao qui raconte.

3. Le jeudi 11 décembre 2008, 17:00 par céline

que de la gueule ...
noé voulait faire un gros bisou à "TONTON PHILIPPE" !

4. Le vendredi 12 décembre 2008, 04:27 par Phiip

Héhéhéhé...
TONTON PHILIPPE fait une bise virtuelle à Noé, ok ?

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet