Tout va bien

Tout était planifié, pour ne pas dire asseptisé. L’hospitalisation qui se profilait depuis deux ans se présentait finalement comme une formalité. On en parlait, on en riait. On rangeait nos angoisses sans trop d’efforts. A chaque jour suffit sa peine.
Et c’est ainsi que nous avons été portés par le temps, en toute confiance, jusqu’à ces jours. Au terme du script, notre fille pourrait articuler tous les sons et une des cicatrices de son passé serait estompée.
Comme les spectateurs de notre propre film, nous avons découvert les guichets, les couloirs, la chambre. Bao a été enregistrée, désinfectée, ré-habillée. Un infirmier est arrivé. Long dédale vers le bloc. Les portes.
Cinq secondes où mes yeux s’agrippent à sa frêle silhouette, où j’aspire ses peurs. Je prends de plein fouet des images refoulées de gants, de masques, de pinces, de lames, d’aiguilles… Cinq secondes. Les portes se sont refermées.

Alors j’ai calé mes pensées entre les écouteurs de mon i-pod et j’ai sombré dans les pages d’un roman d’espionnage. Ma montre tentait de m’extirper de mon refuge, mais je l’ignorais trois heures durant. Puis je me pris à relire les mêmes lignes. Le discret tic tac troublait mon attention. Les mots perdaient leur sens. Les aiguilles capturaient mon regard… Déjà quatre heures… Philippe arriva, et nous affrontèrent ensemble l’attente.

Quand je vis l’interne. « Tout va bien ». Il nous noya de détails de tissus, de reprises, de points, de fils… Fier de son ouvrage, il nous annonça que le retour de Bao ne tarderait pas. Je reprenais alors le cours de mon film : après l’attente, les retrouvailles. Je pouvais envoyer des sms. Je pouvais rester debout dans le couloir et regarder passer les gens. Je n’étais plus concernée par l’angoisse. Je parcourais les affiches colorées et les dessins d’enfants. Et puis j’aperçus un lit, des cheveux noirs.

Nos regards se croisent, elle est réveillée. Ses yeux ne comprennent pas. Elle essaie d’attraper son visage, je l’en empêche. Je la reconnais à peine. Je sers sa main. Sa bouche, ses lèvres, tout est gonflé, tout est à vif. Des pansements jusqu’à ses joues sont couverts de sang séché. Un filet rouge s’écoule encore de son nez, de sa bouche. Elle a peur. Je cache mes larmes. Elle n’a pas mal. Elle essaie de pleurer mais les sons qui sortent la surprennent. Je ne sais pas comment la rassurer et je caresse ses bras. Je lui chuchote des mots. Maman est là. Papa est là. Elle a été très courageuse. C’est presque fini. Et elle s’endort.


Vingt-quatre heures plus tard, nous sommes déjà de retour à la maison. Bao économise ses mots et ses sourires. Son visage n’est pas encore le sien. Mais l’hôpital est derrière nous. Nous rangeons les bons souvenirs, le personnel attentif et chaleureux, la salle de jeux, les cadeaux, les pensées de nos proches qui nous ont accompagnées… Nous archivons les mauvais, la séparation, le réveil, et la sale brute d’infirmière de nuit. Le docteur a dit qu’il faut manger des glaces. Ça, c’est du médicament pour guérir.
Alors au boulot !

Commentaires

1. Le jeudi 14 avril 2011, 20:10 par alice

Merci à toutes les pensées qui nous ont accompagnées et à tous les gentils messages. On en a eu bien besoin !

2. Le jeudi 14 avril 2011, 21:37 par M74

Bonjour,

je lis souvent votre blog découvert via Adoption en Chine... Je voulais simplement transmettre pleins de bisous guérisseurs à Bao et souhaiter à sa famille de continuer de croquer la vie à pleine dents !

Marie de Haute-Savoie, lectrice attentive et souvent très amusée de votre blog

3. Le jeudi 14 avril 2011, 21:47 par sylvie la GB

heureuse de lire que tout va bien !!
plein de bisous guérisseurs a la grande fille si courageuse !
Sylvie et Iris

4. Le vendredi 15 avril 2011, 06:32 par nath & eric

Super bonne nouvelle ! Bao est très courageuse ! Un moment très désagréable à passer beurk !
Plein de bisousssss à la puce

5. Le vendredi 15 avril 2011, 09:57 par Isabelle et cie

Nous sommes très heureux de savoir que tout s'est bien passé.
Isabelle qui transmet des bisous à Bao de Julien, 4 ans qui a lui aussi été opéré d'une FLP à son retour de Chine. Nous étions ensemble à Paris le 19 nov 2008 et nous aurions presque pu partir ensemble...

6. Le vendredi 15 avril 2011, 13:17 par Seguettes et cie

On vous embrasse tous les 5 très fort et on souhaite à Bao de se remettre très vite de son opération et de continuer à mordre la vie comme elle le fait si bien ...

Bises.

Les seguettes

7. Le vendredi 15 avril 2011, 13:18 par ganseh46

Super que ce se soit bien passé! et bon rétablissement à Bao.
Anne dans l'Indre qui lit avec délectation vos aventures familiales!;-))

8. Le vendredi 15 avril 2011, 15:09 par jeannot

Ça c'est une bonne nouvelle !

Apparemment, le docteur n'était pas le Lapin Noir et c'est tant mieux !

9. Le vendredi 15 avril 2011, 18:50 par philippe

Bao, elle est déjà revenue à fond la caisse, hein. L'opération ne l'a pas déstabilisée bien longtemps !

Allez, demain je fais mon compte-rendu.

10. Le vendredi 15 avril 2011, 21:43 par helene

Bravo Bao!
Qu'est-ce qu'il ne faut pas faire pour manger des glaces!
Pour Alice, on sent dans ce post toute la tension que vous avez vécue. Bon rétablissement à vous aussi!
Helene

11. Le vendredi 15 avril 2011, 23:17 par ChN1

HOURRA !!!

12. Le samedi 16 avril 2011, 14:30 par veronique

Toutes nos pensées ensoleillées et amicales de Bretagne à vous tous ....

13. Le samedi 16 avril 2011, 19:36 par Sylvie

Félicitations à Bao pour son courage et à sa maman pour avoir su si bien gérer son stress et son angoisse.
Sylvie, maman de Grégoire adopté en Colombie, et dont le problème cardiaque nécessitera peut-être l'opération... (je suis morte d'angoisse rien que d'y penser)

14. Le dimanche 17 avril 2011, 07:40 par marie pierre

Bon rétablissement à Bao ... et à ses parents.
Ici aussi on a vécu l’hôpital, en urgence mais sans opération. C'est toujours angoissant.

15. Le dimanche 17 avril 2011, 08:50 par Caro du 34

Bonjour,
On ne se connaît pas, je suis une lectrice passive de votre blog dont j'adore l'humour
Ma fille a été opérée à l'automne dernier, et bien que l'opération ait été moins importante (chirugie réparatrice d'une cicatrice) et que ma fille soit plus grande (presque 10 ans), j'ai ressenti ce que vous décrivez, le grand chariot, les 5 secondes de vision du bloc (je n'ai pas vu grand chose en fait) l'angoisse de la laisser, l'attente dans la chambre en essayant de bosser et en relisant les mêmes lignes ...
Tout s'est bien passé pour nous au final
Mais surtout, je souhaite à la petite Bao si courageuse un prompt rétablissement, cette opération réparera sans doute beaucoup de maux
Caro du 34, Maman solo d'une fratrie de 3 petits "Dalton" mexicains

16. Le dimanche 17 avril 2011, 16:47 par mamie de LEO

ça y est c'est terminé !!! pas cool les hopitaux !! l'important est que votre fille se remette le plus vite possible !! et "vive le traitementà base de glace " !!!!
amicalement mamie de LEO

17. Le dimanche 17 avril 2011, 21:00 par gwendoline

Ouf, c'est derrière... Pour les glaces, perso, je ne les aime plus trop à force d'en avoir manger pendant une semaine pour des raisons similaires...
Bon rétablissement.
Gwendoline

18. Le lundi 18 avril 2011, 14:56 par Marie

Un gros bisou à Bao et à sa famille. Quelle épreuve pour votre pitchounette mais elle va vite retrouver la forme.

Merci pour votre humour, c'est toujours très agréable à lire.

Marie en attente de Raphaël Kinshasa RDC

19. Le lundi 18 avril 2011, 18:13 par alice

Merci à tous pour ces gentils messages.
Je note que Philippe s'est engagé à faire un article ci-dessus... pour il y a deux jours. Mais j'attends encore !!!

20. Le lundi 18 avril 2011, 21:15 par Virginie

Plein de gros bisous réparateurs à l'adorable Bao pour son courage, à son frère et sa soeur qui ont du s'inquiéter pour leur petite soeur et merci à vous pour ce site extraordinaire.

Virginie maman de Léo

21. Le mardi 19 avril 2011, 08:24 par Delphine

Amitiés à toute la famille et surtout un gros bisous à la courageuse Bao de la part d'une fidèle lectrice de l'ombre.
A bientôt,
Delphine, maman de Frantzcesca d'Haïti

22. Le mardi 19 avril 2011, 12:07 par cecile, Eric et Victor

J'espère que le régime "glace" a fait son effet et Bao la petite fille la plus courageuse de la terre va bien!
Encore un texte magnifique... décrivant une réalité très difficile à vivre... je ne peux que l'imaginer ayant été et étant toujours celle qui disparait dans le bloc!
Biz
cécile

23. Le mercredi 20 avril 2011, 09:34 par nath

gros bisou à Bao entre 2 glaces

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet