Perte de repères 1

C'est fait. Robin et Bao ont atterri à Berlin. La séparation est brutale : dès le grand hall d'entrée, un portique m’empêche de les accompagner plus loin. Je répète le numéro de la porte, je les aide à scanner leur billet et je regarde Robin faire tomber une dernière fois les cartes d'identité. (Ouf, il s'en aperçoit.)

Et je suis confrontée à deux problèmes. Le premier est spatial. Si Robin téléphone (avec celui que je lui ai prêté), il appelle son père, qui dort, à 30 minutes de voiture de là. Le deuxième est identitaire : mes piou-piou vont se débrouiller sans moi.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet