L’œil du cartable

Après plusieurs années en classes de CM, j'avais envie d'écrire une histoire sur le harcèlement scolaire. J'ai cherché un angle d'entrée loin du raisonnement "il est différent donc on se moque de lui mais c'est pas bien". Mon héros n'est pas la victime mais un petit garçon tout-puissant. Pour ne pas lui donner la place de vedette qu'il souhaite, on ne connait pas son prénom. Et c'est Oscar, son cartable, le narrateur du livre.


Oscar n'a pas d'empathie. Et comme il ne "voit" que là où on le pose, son point de vue est partial et limité. Pour comprendre l'histoire, le jeune lecteur doit la décentrer. Quels sont les acteurs ? Leurs sentiments ? Quelles sont leurs actions ? Oscar ne comprend vraiment rien !

Cet album est illustré par Tim et publié aux éditions petit lapin. Il sort le 23 août en librairie et en ligne ici.
Il est accessible dès le cycle 2 mais doit être accompagné par un adulte.

Il y a plusieurs difficultés de compréhension, même si le texte est simple et relativement court : identifier le narrateur, reconstituer une chronologie sur plusieurs jours avec un retour en arrière, et deviner l'implicite.

Bonne lecture !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet